الجمعية الفرنسية لاساتذة الفلسفة تتضامن مع الجمعية المغربية لمدرسي الفلسفة من أجل سحب كتب سلسلة منار التربية الاسلامية المتطرفة

qadaya 0 respond
فضاء الدعم المدرسي

قضايا مراكش-
توصلت قضايا مراكش ببيان التضامني من الجمعية الفرنسية لاساتذة الفلسفة مع الجمعية المغربية لمدرسي الفلسفة في اطار تطورات مطالبة الجمعية المغربية بسحب كتب سلسلة منار التربية الاسلامية المتطرفة والمسيئة للفلسفة والعلوم وحقوق الانسان وفيما يلي النص الكامل لبيان الجمعية الفرنسية:

Le Bureau National et le Conseil National, ainsi que les trente sections – d’Oujda jusqu’à Dakhla – de l’Association Marocaine des Enseignants de Philosophie prennent connaissance avec une grande inquiétude des manuels révisés d’Éducation Islamique destinés aux classes de lycée de l’enseignement secondaire, tels qu’ils doivent être mis entre les mains des jeunes des nouvelles générations marocaines. Ils ne peuvent que protester contre les contenus proposés par ces nouveaux programmes, qui portent atteinte à la philosophie, ainsi qu’aux sciences humaines et aux sciences exactes et naturelles, dont ils s’appliquent à déformer les objectifs. Ces contenus accusent la philosophie et ces sciences d’avoir poussé à l’extrémisme, à une errance sans issue, à une forme de pédantisme, et de n’avoir aucune relation avec les traditions ni avec la religion de l’islam. Or, c’est absolument le contraire qui est vrai : la philosophie a sa base dans les traditions marocaines, qui la considèrent comme un élément de notre identité, depuis nos ancêtres Amazighs et en passant par de grands philosophes tels Ibn Rochd (Averroès), Ibn Baja (Avempace), jusqu’aux contemporains comme Mohamed Abel Al Jabri et Abdellah Laroui, reconnus pour leur participation à la réflexion philosophique marocaine en particulier comme à la culture humaine et mondiale en général. Le choix de ces contenus d’enseignement signifie donc un recul de la démocratie et de la modernité qui sont l’objet du combat de tous les Marocains.
Pour toutes les raisons qui précèdent et après une étude approfondie et une analyse minutieuse de tous ces aspects négatifs qui portent atteinte, sur un plan moral et pédagogique, à la philosophie comme discipline d’enseignement ainsi qu’aux principes fondamentaux relatifs aux droits de l’enfant, le Bureau National de l’Association Marocaine des Enseignants de Philosophie déclare:
– nous protestons contre les orientations officielles de l’État, du Ministère de l’Éducation et de la Formation Professionnelle, et leur renvoyons l’entière responsabilité de ce qui peut pousser le pays vers l’extrémisme pour avoir agréé de tels programmes qui tendent à déformer l’esprit de la nouvelle génération,
– nous rappelons au Royaume du Maroc que cette pénétration idéologique au sein de l’école marocaine s’oppose entièrement aux objectifs adoptés par l’école, qui vont dans le sens de la modernité, de la démocratie, de l’encouragement de l’islam,
– nous rappelons au Royaume du Maroc que son engagement international pour la protection et l’encouragement de la philosophie est aussi un engagement en faveur de la liberté d’expression et de réflexion, car la pratique de la philosophie est l’exercice d’un droit humain auquel il ne doit pas être porté atteinte,
– nous invitons l’État marocain et le Ministère de l’Éducation Nationale à différer l’utilisation de ces manuels scolaires et à les revoir le plus tôt possible ; il s’agit de préserver un climat favorable pour l’opération enseignement/apprentissage ; le point le plus important est de revoir le programme de la discipline Etude islamique, en supprimant les deux séquences « la croyance et la science » et « la croyance et la philosophie », afin de préserver l’indépendance des champs épistémologiques, ce qui, outre le service que cela doit rendre à l’éducation et à l’apprentissage, devrait aussi mettre l’école à l’abri de toutes sortes de conflits,
– nous invitons l’État marocain à désavouer ceux qui ont donné leur aval à ces contenus d’enseignement qui ne rendent aucun service à la discipline Etude islamique elle-même,
– nous lui demandons d’assumer lui-même la responsabilité des effets possibles de ces programmes,
– nous sollicitons auprès du Ministère de l’Éducation et de la Direction des
Programmes et du Curriculum l’organisation d’une réunion avec le Bureau National
de l’Association pour discuter de cette situation délicate,
– nous invitons tous les membres de l’Association et tous les professeurs de
philosophie enseignant au Maroc à manifester au sein de leurs établissements pendant le moment de la récréation à partir du 21/12/2016, en expliquant à
l’administration leurs motifs, et nous les invitons à porter en classe un badge rouge durant trois jours à partir du mercredi,
– nous invitons tous les membres de l’Association à ouvrir des discussions avec tous les professeurs et avec tous les organismes politiques, syndicaux et civils, pour expliquer le caractère dangereux du contenu de ces programmes et leur effet négatif sur l’école marocaine,
– nous invitons tous les organismes civils et tous les partis politiques à s’unir pour combattre le fléau éducatif wahhabite qui menace notre pays,
– nous invitons tous les penseurs et intellectuels marocains à participer à la Journée d’Etude que nous souhaitons organiser à Rabat,
– nous invitons la presse et les médias à assumer leurs responsabilités en dévoilant les tentatives qui visent à détruire notre solidarité à travers le milieu scolaire,
– nous invitons tous les citoyens à réagir pour stopper la diffusion de ces programmes dans nos écoles.

الأربعاء 4 يناير 2017 14:17 فضاء الدعم المدرسي
Don't miss the stories follow- قضايا مراكش - and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.

توقيف مغربية حاولت تهريب مهاجر إفريقي إلى إسبانيا داخل حقيبة

قرار من الداخلية يضع حدا لمدارس غولن في المغرب

Related posts
Your comment?
Leave a Reply