Le problème des cours de maths…

qadaya 0 respond

Sur la toile- On ne pouvait passer sous silence le cri de Conrad Wolfram, qui s’est même fendu d’un site web pour aller au bout de sa démarche. Peu de gens contesteront ici que le cours de maths à l’école… c’est souvent ennuyeux au possible. Et pourtant, notre monde technique est fondé sur les maths (votre smartphone en est un exemple redoutable) et nous permet donc de faire des tas de choses incroyables, voire très fun, sans compter la compréhension du fonctionnement de l’univers, fondé curieusement sur des mathématiques.

Il y a un gros problème avec l’enseignement des mathématiques. De nos jours, le calcul à la main n’a quasiment plus aucun intérêt. Votre téléphone le fait bien mieux que vous. Et je ne parle pas que des opérations élémentaires. Or, les cours maths sont encore trop fondés sur ces calculs, qui sont pourtant inutiles dans un monde rempli d’ordinateurs.

Le vrai SUJET des maths, ce n’est pas le calcul. C’est tout simplement la résolution de problèmes (et des problèmes, vous en aurez toute votre vie de toute manière, alors autant savoir les attaquer).

Et les élèves n’ont même pas tous cette simple « recette » de résolution en tête :

1- Bien définir la question (et les variables et données en jeu)
2- La traduire en formalisme mathématique (un langage)
3- Résoudre (à l’aide éventuellement de calculs que peut faire un ordinateur)
4- Retraduire les résultats en français et vérifier au passage qu’on a bien répondu à la question
Pour avoir donné des cours particuliers, le cas typique qui résulte de l’enseignement académique est que les élèves vont parfois avoir des réflexes conditionnés de calcul alors qu’il n’y a même pas à les faire (vu souvent avec les équations du second degré, genre « résoudre x²+x=0 »…). Wolfram prend lui la solution de x3+2x+1=0. Son smartphone lui donne en quelques secondes (le temps de rentrer les données) lors que l’on passe son temps au lycée à se consacrer aux équations du second degré seulement… En bref, pour Wolfram, l’enseignement des mathématiques doit être dépoussiéré. Les élèves ne savent plus à quoi servent les maths. C’est déconnecté de leur vie.

Il faut limiter le calcul et accroître la résolution de problèmes réels (avec le mode d’emploi en main bien sûr). On ferait donc au passage un bond d’un siècle en arrière, pour revenir pratiquement au certificat d’études. Souvenez-vous : « Une baignoire se vide à raison de 3 litres par minute…. » En modernisant à peine cet énoncé, cela ne ferait pas de mal.

Note : Une petite rumeur qui circulait dans mon école d’ingénieur et qu’on avait demandé à un élève en entretien d’embauche, de réaliser une division euclidienne. On savait résoudre des intégrales triples, mais il ne nous serait jamais venu à l’idée de faire une division à la main (d’ailleurs, on ne savait plus la faire) : à part d’échouer sur une île déserte, on a toujours un « ordinateur » pour faire cette division sous la main.

الأحد 2 مارس 2014 01:38
Don't miss the stories follow- قضايا مراكش - and let's be smart!
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Filed in

Rapport de Transparency sur la corruption :La santé et la police, secteurs les plus corrompus au Maroc

Obama annonce la construction d’Iron Man

Related posts
Your comment?
Leave a Reply